16
06 2015

  .  Par Pascal LAURENT

Le Burnout va devenir une maladie professionnelle

Le syndrome d’épuisement professionnel ou burnout a fait l’objet d’un amendement porté par Benoît HAMON et adopté par l’Assemblée nationale dans le projet de loi relatif à la modernisation du dialogue social.

Ainsi, les pathologies psychiques seraient reconnues au sein de l’article L.461-1 du Code de la sécurité sociale en tant que maladie d’origine professionnelle.

Cette idée couvait depuis de nombreux mois : le nombre croissant de salariés victimes de burnout, quel que soit leur niveau de qualification et le poste occupé, a amené cette réflexion de la reconnaissance de cette pathologie de l’épuisement au travail au titre des maladies professionnelles.

De nombreux cas sont déjà traités comme tels par les médecins du travail et les CPAM. Mais, avec ce nouveau dispositif qui prend forme, à court terme, les salariés n’auront plus à devoir subir l’examen fastidieux du médecin conseil pour obtenir un taux d’incapacité suffisant, puis l’analyse du Comité régional de reconnaissance des maladies professionnelles pour pouvoir bénéficier de la législation protectrice des accidents du travail et des maladies professionnelles.

Un rapport sur l’intégration de cette pathologie dans les tableaux de maladies professionnelles ou vers l’abaissement du seuil d’incapacité permanente partielle pour ces mêmes affections doit ainsi être remis au Parlement avant le 1er septembre.

La rentrée sociale va décidément être animée.

Newsletter

Vous souhaitez recevoir notre newsletter :

Avoconseil